Brian Wills

New works // 8 octobre -> 10 novembre 2016

Brian Wills, Untitled (Avocado green hovering thread), 2016 - fil et rayon de métal sur bois - 61 x 61 cm.

Première exposition personnelle à Paris

Si le lyrisme pictural de l’expressionnisme abstrait reste une dominante de la scène de Los Angeles, de nombreux artistes ont également emprunté les chemins d’un minimalisme pour lesquels la lumière est indissociable de la pratique. A l’image d’un Turrell, Flavin, Morris ou Irwin, une nouvelle génération d’artistes ont a leur manière adopté ces principes de simplicité en utilisant des matériaux actuels ouvrant le champs à des expériences où lumière et couleurs confrontées se conjuguent pour magnifier le regard porté à leurs oeuvres.


Brian Wills, jeune plasticien basé à Los Angeles, dont Praz Delavallade présente la première exposition personnelle à Paris, a fait sienne cette idéologie du relationnel entre espace et spectateur, reprenant à son compte la devise de l’architecte Mies van der Rohe « less is more » caractérisée par des formes simples, lisses, géométriques, à la limite du dépouillement pour mieux s’apprécier corporellement.


Chaque oeuvre se veut un ouvrage de longue haleine qui mène à une sophistication par laquelle Brian Wills fait preuve d’un savoir-faire d’artisan mais où la main de l’artiste semble avoir été substituée à un mécanisme réalisé industriellement. Il n’en est rien, Brian Wills utilise ingénieusement fils de nylon, peinture irisée ou laquée pour, in fine, obtenir des oeuvres aux lignes parfaites, simples et complexes où seules de très rares imperfections peuvent se dévoiler au niveau du derme des surfaces recouvertes de peinture laquée et sur lesquelles les fils viennent se fixer.


Un art qui associe une méticulosité matérialisée par des panneaux de bois peints et vernis, traversés par des rayons de fils colorés qui acceptent ou repoussent la lumière formant une mosaïque d’attirance et de rejet : extérieur satiné, intérieur éclatant où les couleurs se dévoilent au fur et à mesure que l’on avance ou que l’on recule. Un artifice, une fiction chers à l’artiste qui donne à voir une oeuvre en perpétuelle mutation explorant ainsi la ligne et la couleur, la profondeur et le mouvement. Les oeuvres vibrent, se jouent de l’espace et de la lumière obligeant le spectateur à un contact d’intimité physique avec la toile. Un chaos maîtrisé au profit d’un perpétuel effet dramatique radical dans son esthétique.


Brian Wills (né en 1970 à Lexington, KY) vit et travaille à Los Angeles, CA. Après des études de droit à Harvard University, Graduate School of Arts and Sciences et Harvard Law School, Cambridge, MA, il a poursuivi des études d’art à Denison University, Granville,OH. Son travail est présent dans de nombreuses collections à travers le monde.

Brian Wills, 8 octobre -> 10 novembre 2016
Galerie Praz-Delavallade5, rue des Haudriettes, 75003 Paris
La galerie est ouverte du Mardi au Samedi de 11:00 à 19:00.

A télécharger :

Galerie Praz-Delavallade

5 rue des Haudriettes 75003 Paris
Tel : 01 45 86 20 00
Mail : info@praz-delavallade.com

Site : Galerie Praz-Delavallade

Du mardi au samedi de 11h à 19h

Plus sur cette galerie
geofield: 

Publié le : 8 octobre 2016

Tags :

#Exposition ArtContemporain Praz-Delavallade ArtMinimal Peinture TechniquesMixtes

#Art Minimal

#Brian Wills

En ce moment

Toute la programmation