Champion Métadier

Transit // 18 mars -> 29 avril 2017

Suzanne Tarasieve est heureuse de présenter la première exposition personnelle de Champion Métadier à la Galerie comprenant un ensemble d’œuvres inédites, réalisées en 2016. Empreint d’une vision dystopique, ce nouvel opus évoque un monde en mutation permanente, dominé par la surveillance et les réseaux. L’artiste nous entraîne ainsi dans univers singulier, capable d’évoquer, sans les citer, 1984 de George Orwell ou encore Wall-E d’Andrew Stanton.

Capture, 2016, impression pigmentaire unique sur papier pur coton, 185 x 150 cm

À travers ses œuvres récentes, Champion Métadier nous invite à un voyage vers des territoires inconnus qu’elle défriche depuis plusieurs années. Saisissantes, intrigantes, ces nouvelles images numériques composent un paysage sous haute tension, parcouru de flux d'énergies contradictoires, peuplé de formes hybrides qui cohabitent par juxtaposition ou superposition et défient la perception visuelle, à la frontière de l'abstraction et de la figuration.

 

Parmi les préoccupations qui nourrissent sa pratique artistique, Champion Métadier a plusieurs fois mentionné le fait de rester en contact avec les enjeux du moment, d’être en accord avec l'époque. « La création doit nous faire songer à la complexité du monde, du moins à la complexité de notre rapport avec lui ».[1]

 

Le travail actuel d'ICM emprunte exclusivement des voies digitales. Le choix de ce nouveau langage virtuel ne signifie pas l'abandon du lent processus de création des images, privilégiant l'apparition et le hasard, qui opérait dans sa peinture. On observe au contraire dans le passage à l'outil numérique une étonnante continuité des questionnements et des expérimentations. Les Impulse constituent les images paradoxales d'un futur devenu réalité, où s'expriment à la fois la fascination pour les nouvelles technologies, leur dimension ludique, innovante, proche de la science-fiction, mais également la crainte du danger de la surveillance et du contrôle illimité engendrés par l'extension des réseaux connectés. La série Capture, ces « objets visuels non identifiables »[2] ainsi que le travail sur les couleurs contribuent largement au caractère énigmatique de ces images et viennent, comme des fulgurances, souligner une forme, gonfler un volume, bousculer le regard et piéger l’entendement.

                                                                                                                                                                                       

Ceci rend compte de la singularité de la démarche de Champion Métadier, et de l’originalité de sa production d’images qui, par les formes et les textures extra-ordinaires qui s'y déploient, par la mise en tension d'éléments hétérogènes, se fait l'écho d'un monde à la limite de sombrer dans le chaos.

 

Les images mouvantes du singulier space-opera que dévoile Champion Métadier aujourd'hui, nous font transiter ainsi du côté de l'imprévisible, rappelant avec force que l'art n'est pas le lieu des vérités définitives mais bien celui des métamorphoses incessantes.

 

Extraits du catalogue de l’exposition Transit, Galerie Suzanne Tarasieve, 2017

Cécile Pocheau Lesteven

Conservateur en chef, Estampes contemporaines et livres d’artistes

BnF Département des Estampes et de la photographie



[1]. Catalogue de l'exposition Champion Métadier. Entertainment Systems. 23 Mars - 17 juin 2002 au Musée des Beaux-Arts de la Ville de Caen. Entretien d’Anne Tronche.

[2]. Catalogue de l’exposition Champion Métadier, Musée du Dessin et de l’Estampe Originale, éd. Bernard Chauveau, 2015. Texte de Philippe Dagen.

 

 

Champion Métadier, 18 mars -> 29 avril 2017
Galerie Suzanne Tarasieve7 rue Pastourelle, 75003 Paris

A télécharger :

Galerie Suzanne Tarasieve

7 rue Pastourelle 75003 Paris
Tel : 01 42 71 76 54
Mail : info@suzanne-tarasieve.com

Site : Galerie Suzanne Tarasieve

Du mardi au samedi de 11h à 19h

Plus sur cette galerie
geofield: 

Publié le : 24 mars 2017

En ce moment

Toute la programmation