"Empire of Dust" de Amélie Labourdette

9 novembre -> 23 décembre 2017

Lauréate du Sony World Photography Awards, dans la catégorie Architecture, pour cette série, Amélie Labourdette y interroge les valeurs documentaires, fictionnelles et esthétiques du territoire et de l' « archéologie du présent ». C'est avec plaisir que la Galerie Thierry Bigaignon vous dévoile ce travail.

Empire of dust #1, Giarre, Sicile, 2015

La série « Empire of Dust » explore les strates de l’histoire des communautés humaines, éclairant les caractéristiques sociales et esthétiques d’un paysage modifié par la présence de constructions inachevées : les ecomostri.

Certaines de ces constructions sont publiques, d’autres privées. Les unes sont illégales, les autres manquent de subsides pour être achevées. Les squelettes de béton de grands projets restés en suspens, stigmates récurrents de notre époque affectée par des bouleversements socio-économiques, illustrent, malgré leurs imposantes dimensions, un vide manifeste, et on perd de vue leur fonction première, l’usage auquel le projet initial les dédiait. Ces formes indéfinies, entre ruines à venir et sculptures potentielles, dessinent les contours d’un étrange présent entre la dystopie et l’utopie, irréel, statique, un pan d’histoire sur lequel plane avec poésie le spectre de la fin d’un certain monde.

En s’interrogeant sur la notion de territoire à construire, à s’approprier ou à redéfinir artistiquement, Amélie Labourdette cherche à révéler les multiples strates d’identités et de temporalités d’un paysage. Elle utilise le paysage en tant que reflet de l’histoire, d’une époque parfois révolue, de notre imaginaire.

Pour le critique d’art et commissaire d’exposition Théo-Mario Coppola : « La série Empire of Dust livre les traces d’une archéologie du présent, avec ses restes, ses indices, ses histoires aussi. L’artiste ne les fixe pas pour les intégrer à un catalogue raisonné à la manière de Bernd et Hilla Becher, mais les choisit plutôt pour construire, sans prétendre à l’exhaustivité, un ensemble de formes sculpturales. Elles sont l’expression d’une émotion individuelle, d’une relation du corps à l’architecture, d’un journal d’exploration »

Exposition du 9 novembre au 23 décembre 2017.

 

"Empire of Dust" de Amélie Labourdette, 9 novembre -> 23 décembre 2017
Galerie Thierry Bigaignon9 rue Charlot, 75003 Paris
Du mardi au samedi, de 12h à 19h.
Galerie Thierry Bigaignon

9 rue Charlot 75003 Paris
Tel : +33 (0)1 83 56 05 82
Mail : galerie@thierrybigaignon.com

Site : Galerie Thierry Bigaignon

Du mardi au samedi, de 12h à 19h

Plus sur cette galerie
geofield: 

Publié le : 28 octobre 2017

Tags :

##amelielabourdette #empireofdust #photographie #architecture #exposition

En ce moment

Toute la programmation