Frédéric Bouffandeau

peintures, sculptures, néons et papiers ● exposition personnelle d’œuvres récentes // 10 mars -> 29 avril 2017

L’œuvre de FRÉDÉRIC BOUFFANDEAU s’inscrit sous le signe d’une forme singulière et imparfaite qu’il appelle la « matrice ». Tant apparentée à une cellule humaine qu’à une figure végétale et florale, celle-ci est vivante, souple, sensuelle et porteuse d’une certaine forme de poésie.

« Les enjeux du travail sont d’explorer la peinture et l’espace. L’organique, l’architecture sont les éléments qui constituent la base de mes réflexions. Les médiums utilisés sont le dessin, la peinture, le volume, la lumière et l’image en mouvement. Je recherche les tensions que peut faire naître la réduction des moyens, essayant de ramener au plus près de l’espace occupé les médiums que j’utilise. » – F.B

Parfois pleine, parfois évidée, ou opaque, FRÉDÉRIC BOUFFANDEAU construit et déconstruit cette forme à l’aide de peinture, de dessins, de néons, de sculptures en aluminium… L’artiste passant d’un médium à l’autre tant sur le mur que dans l’espace. Chaque pièce créée enrichie la suivante, s’associe aux œuvres existantes, tout en gardant son caractère élémentaire et singulier.

Ainsi les différents médiums dialoguent, se percutent, cohabitent, sans jamais s’effacer. Les formes et les couleurs sont parfaitement autonomes et n’ont, selon l’artiste, pas besoin de lui pour vivre et s’exprimer, car « chaque couleur a ses propres dynamiques, ses propres valeurs, ses propres qualités et son propre sens ». FRÉDÉRIC BOUFFANDEAU se perçoit davantage comme un chef d’orchestre qui les met en accord afin de créer « un lieu d’absorption » et une atmosphère.

Les œuvres sont réduites volontairement à quelques éléments (contour, plan, couleur), affichant ainsi une recherche dans l’utilisation de la peinture. Il en va de même pour ses sculptures qu’il perçoit comme des « peintures pliées » dont une grande place est laissée au hasard et à l’incertitude par le caractère aléatoire du trait.

« Je ne suis pas un sculpteur, je suis un peintre » affirme l’artiste, et depuis 2013 il étudie en ce sens le déploiement dans l’espace de sa forme-matrice originelle en créant des « sculptures » en aluminium laqué, qu’il découpe au laser et plie dans une multitude de sens. Généralement bi-chrome, les deux couleurs permettent de souligner des pourtours de l’œuvre, qui se déploie et évolue dans l’espace avec une certaine plénitude, ce qui lui confère un caractère monumental, dont on imagine volontiers qu’elle puisse être reproduite à toutes les échelles.

Son travail ne doit pas être vu comme un ressassement du médium, mais plutôt comme « une idée de recommencement » pour aller au-delà de la peinture. On peut voir dans les tracés nets, précis, qu’il s’agit d’une recherche plastique intuitive, d’une recherche d’intemporalité.

Vibrantes, les œuvres déploient des ondes joyeuses et colorées. Parfois, les formes affleurent, évanescentes, caressantes, à peine perceptibles, et lorsqu’elles ne sont pas baignées d’un halo lumineux (comme c’est le cas pour les néons), sont-elles mêmes rayonnantes.

Dans une recherche de l’immatérialité de la couleur, FRÉDÉRIC BOUFFANDEAU s’est tourné vers l’utilisation du néon. La rigidité du matériau en opposition à sa couleur éthérée dirige l’artiste vers une approche nouvelle de son travail, davantage en lien avec l’architecture. De nouvelles questions se posent : « Comment faire résonner la couleur dans l’espace, comment donner une légèreté à un espace, le rendre plus aérien ? Donner à penser que l’architecture est mobile, qu’elle change selon la position de l’observateur, comme un paysage ».

Cette exploration de différents médiums invite à la rencontre et ouvre un dialogue sur l’œuvre de FRÉDÉRIC BOUFFANDEAU, dans sa globalité. A découvrir avec des travaux récents pour sa première exposition à la galerie Oniris du 10 mars au 29 avril 2017, à Rennes.

Plus d'infos sur : http://www.galerie-oniris.fr/actus/expositions/frederic-bouffandeau-2017/

Frédéric Bouffandeau , 10 mars -> 29 avril 2017
Galerie Oniris38 rue Antrain, 35000 Rennes
EXPOSITION ● DU VENDREDI 10 MARS AU SAMEDI 29 AVRIL 2017 VERNISSAGE OUVERT À TOUS ● VENDREDI 10 MARS 2017 de 18h à 20h en présence de l’artiste Galerie ONIRIS ● 38 rue d’Antrain ● 35700 Rennes ● métro Sainte Anne La galerie est ouverte à tous ● du mardi au samedi de 14h00 à 19h00 également sur rendez-vous le matin et le lundi ● contact info au 02 99 36 46 06
Galerie Oniris

38 rue d’Antrain 35700 Rennes
Tel : 02 99 36 46 06
Mail : contact@galerie-oniris.fr

Site : Galerie Oniris

Du mardi au samedi de 14h à 18h30 également vendredi de 10h à 12h et sur rendez-vous en matinée et lundi

Plus sur cette galerie
geofield: 

Publié le : 7 mars 2017

En ce moment

Toute la programmation