Leonor Antunes

Acrotonie // 4 février -> 25 mars 2017

« La Maison du Jeune Homme » espace conçu par Le Corbusier, René Herbst, Pierre Jeanneret, Louis Sognot et Charlotte Perriand.

Pour sa troisième exposition à Air de Paris, Leonor Antunes invite les acteurs du modernisme et nous accueille dans un espace scindé en deux par la reproduction d'un écran tissé co-signé Perriand composant "La Maison du Jeune Homme", un espace temporaire crée dans le cadre de l'exposition universelle de Bruxelles en 1935. Acrotonie décrit la tendance commune à la plupart des arbres et plantes à alimenter prioritairement les branches situées à leurs sommets, près de leurs cimes. L'exposition fait ainsi dialoguer des espèces végétales choisies avec de nouvelles sculptures évoquant des pionniers tels que Sergio Rodrigues, France Helg & Franco Albini et Charlotte Perriand.

Exposition du 04 Février au 25 Mars 2017

Acrotonie décrit la tendance commune à la plupart des arbres et plantes à alimenter prioritairement les branches situées à leurs sommets, près de leurs cimes, à nourrir leurs esprits en premier en quelque sorte. C'est aussi l'occasion pour Leonor Antunes d'introduire une réflexion sur la colonisation, celle des végétaux entre eux d'une part, mais aussi celle de la multitude de variétés transportée par l'homme. Les espèces choisies pour cette troisième exposition à Air de Paris, seront mises en dialogue avec de nouvelles sculptures. Apparaît alors un décalage, une expansion semblable au blow-up produit lors de la réalisation des nouvelles sculptures de l'artiste. Un agrandissement qui diffère de sa signification classique - visant notamment à développer la répétition d’un module dans un tout, ou du passage dans un autre matériau - puisque l’élargissement englobe cette fois l’ensemble des mesures et matériaux d’origine rendant le motif initial méconnaissable. Composées alternativement de bois, cordage, métal (tubulaire), leurs contours sont prélevés sur des formes dites fonctionnelles. Architectures, mobiliers, emblématiques d'un mouvement moderne. De ce design hérité, nous ne reconnaîtrons qu'une évocation des lignes, concentrant ainsi davantage notre regard sur l'état même de sa fonction, à présent désincarnée. Est-ce vraiment possible de créer un nouvel objet, affranchi de tout contexte et de toute histoire généraliste de lui-même ? Voici une des questions inhérentes à la découverte de l’œuvre de Leonor Antunes dont une large partie s'appelle "discrepancies with". À travers ce titre, elle invite les acteurs du modernisme et nous rappelle notre lien avec des traditions et pratiques établies. De fait, les objets mais aussi les plantes composant et dominant notre environnement sont avant tout, porteurs d'une histoire, d’une culture ; celle d'un possible voire d'une avant-garde.

Pour cette troisième exposition à Air de Paris, seront évoqués des pionniers tels que Sergio Rodrigues (considéré comme le père du design brésilien), les rationalistes italiens Franca Helg & Franco Albini basés à Milan (qui fût un des premiers architectes à collaborer avec une femme dans son studio) et Charlotte Perriand. Acrotonie nous accueille dans un espace scindé en deux, dissocié par un écran tissé. Ce plan fixe est la reproduction d'un élément co-signé Perriand composant "La Maison du Jeune Homme" un espace temporaire duquel émane de fortes convictions politiques, créé dans le cadre de l'exposition universelle de Bruxelles en 1935. Il est convoqué en tant qu’unité de mesure, apportant une grille de proportions à l’image du système de mise au carreau de la renaissance développé par Alberti. Et c’est ce même filtre visuel qui se mesure aujourd'hui à nous dès l'entrée de l'exposition.

Leonor Antunes , 4 février -> 25 mars 2017
Air de Paris32 rue Louise Weiss, 75013 Paris
La galerie est ouverte du mardi au samedi, de 11h à 19h. www.airdeparis.com fan@airdeparis.com
Air de Paris

28-32 rue Louise Weiss 75013 Paris
Tel : 01 44 23 02 77
Mail : fan@airdeparis.com

Site : Air de Paris

De 11 h à 19 h du mardi au samedi

Plus sur cette galerie
geofield: 

Publié le : 11 février 2017