Pierre Schwerzmann

Hiatus // 7 janvier -> 11 mars 2017

Hiatus, la nouvelle exposition personnelle de Pierre Schwerzmann, propose une compréhension du développement de sa peinture en partant de nouvelles toiles dans lesquelles il aborde la puissance de la couleur par des jeux de vertige jusqu’à des propositions inédites : des peintures-miroirs.

Hiatus, la nouvelle exposition personnelle de Pierre Schwerzmann, propose une compréhension du développement de sa peinture en partant de nouvelles toiles dans lesquelles il aborde la puissance de la couleur par des jeux de vertige jusqu’à des propositions inédites : des peintures-miroirs.

L’œuvre picturale de Pierre Schwerzmann se consacre à la dynamique, ou tension, créée par la relation étroite entre ce qui fait image et les effets phénoménologiques qui lui sont corolaires. L’effet produit par ses peintures nous met notamment souvent dans une position inconfortable où la surprise s’ajoute à la déstabilisation visuelle. C’est également dans cette déstabilisation et cette surprise, dans ces mouvements dynamiques, que s’effectue notre relation à l’œuvre.

Le projet Hiatus dénote d’une position forte, un engagement intellectuel assumé face à la pratique sensible de la peinture. En linguistique, l’hiatus définit la succession immédiate de deux voyelles sonores appartenant à des syllabes ou deux mots différents. Si son usage en littérature, et davantage en poésie, a varié selon les périodes historiques, il est bien plus rare et difficile de l’évoquer en peinture ! Ce qui demeure néanmoins marquant au regard des toiles de Schwerzmann c’est lorsque l’on se remémore la signification latine du terme : ouverture béante. Réside ici le souci majeur du peintre : une attention particulière au passage de l’œil vers l’espace de la peinture. L’hiatus devient alors autant le moyen que la forme d’une analyse du sensible sur la toile. Chaque œuvre, quelle soit toile ou peinture murale, tend à mettre en lumière l’invisible du monde, constituant aussi primordial que constitutif de notre système humain de pensée. Nul ne penserait pouvoir comprendre le monde sans faire appel à l’ensemble de nos fonctions cognitives supérieures : la perception, le raisonnement et le langage principalement. Les toiles de Schwerzmann provoquent à leur tour le débat et engagent la discussion.

Marco Costantini

Pierre Schwerzmann, 7 janvier -> 11 mars 2017
Galerie Suzanne Tarasieve7 rue Pastourelle, 75003 Paris
Ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h & sur rendez-vous

A télécharger :

Galerie Suzanne Tarasieve

7 rue Pastourelle 75003 Paris
Tel : 01 42 71 76 54
Mail : info@suzanne-tarasieve.com

Site : Galerie Suzanne Tarasieve

Du mardi au samedi de 11h à 19h

Plus sur cette galerie
geofield: 

Publié le : 21 janvier 2017

Tags :

##pierre schwerzmann #suzannetarasieve #contemporaryart #hiatus

##pierreschwerzmann #suzannetarasieve #contemporaryart

#Pierre Schwerzmann

En ce moment

Toute la programmation