Thomas Lévy-lasne

La fragilité (Fragility) // 26 novembre -> 29 décembre 2016

Backslash est très heureuse d’annoncer la première exposition personnelle à la galerie de l'artiste Thomas Lévy-Lasne qui mêle références à la peinture classique et une actualité indiscutable dans le choix de sujets contemporains.

À l’huile sur toile, l’aquarelle, le crayon ou le fusain, dans de petits formats ou des œuvres monumentales, Thomas Lévy-Lasne concentre la maîtrise de son art au service d’une valorisation de la banalité quotidienne.

Le titre de l'exposition « La fragilité » fait écho, comme un parfum, au tragique de la période actuelle, à ce nouveau monde auquel nous devons nous adapter.

L'exposition propose un voyage à travers les différentes techniques artistiques que propose le geste figuratif.

L'huile sur toile se développe dans des formats et des sujets très différents. Des grandes compositions aux détails opératiques, un paysage luxuriant, écrin d’un personnage affairé sur son smartphone; une femme au balcon d’un immeuble moderne à la multitude de parcelles d'habitations. Des paysages, comme un coucher de soleil pollué aux couleurs artificielles, ou des portraits comme des petites filles très sérieuses déguisées en princesse pour retrouver le plaisir pictural des drapés grandiloquents. Une série de toiles fixe des métiers dans l’humilité du fait main. La concentration, la sensibilité, l’intuition sont requises, toutes choses inaccessibles aux machines. 

Une toute nouvelle série de fusains propose des images aux noirs à la fois denses et flous, la technique spécifique du fixatif liquide brouillant le trait hyper précis de l'artiste. Une forêt immense invite le visiteur à plonger physiquement dans la perspective de ses frondaisons ; l’agitation des manifestations contraste avec le calme patrimonial des arbres et des immeubles haussmanniens; des corps se présentent dans l’intimité d’espaces urbains étriqués.

La série des aquarelles de fêtes propose un regard sur une génération festive, mais fragile. Confettis, canettes de bière ou décolletés plongeants deviennent vanités iconographiques sous un regard alcoolique qui dépeint, sans hiérarchie, le carnaval des textures et des motifs.

Témoin de son époque, Thomas Lévy-Lasne dessine également au crayon des scénettes inspirées d’un site de streaming live érotique où des amateurs exhibent leurs ébats sexuels. Magnifiant la tendresse, l’intimité, le scabreux et le comique de la sexualité, c’est à coup de crayon, par hachures douces, de petites caresses en corrélation avec le sujet, qu’il s’attaque à un sujet trusté par l’industrie pornographique.

Klaus Spiedel explique : « Coucher de soleil ou scène d'orgie, ses œuvres sont autant de tentatives de nous faire partager un énorme appétit d'apparences qui caractérise la pratique de Thomas Lévy-Lasne.»

Thomas Lévy-Lasne est né à Paris en 1980. Après des études aux Beaux-Arts de Paris, il a travaillé cinq ans pour le critique d’art Hector Obalk, sillonnant tous les musées d’Europe. Il s’installe trois ans en Picardie pour se concentrer sur sa peinture. Il expose ensuite dans de nombreux salons (Montrouge, Jeune Création, Drawing Now…) puis bénéficie d'une exposition personnelle à la galerie Isabelle Gounod (2013) ainsi qu’à l’Orangerie du Château de la Louvière de Montluçon (2011) et au centre d’art de Clamart (2014).  L'artiste participe également à de nombreuses expositions collectives, dont « L’Exil » (2011), commissariat de Gaël Charbau, « Voir en peinture III » (2012), commissariat d'Eric Corne, « Le musée Passager » (2014), musée itinérant produit par la région Ile de France, « Who’s afraid of picture(s)? » (2015), commissariat de Frédéric Léglise.

Thomas Lévy-Lasne tient le premier rôle du moyen métrage multi primé (Berlinale, Angers, Brive…) « Vilaine fille, mauvais Garçon » de Justine Triet en 2011. Il co-dirige également en octobre 2014 le colloque “La Fabrique de la peinture” au Collège de France dans le cadre de la chaire de métaphysique et de philosophie de la connaissance du Professeur Claudine Tiercelin. Il réalise actuellement son premier moyen métrage “Le collectionneur” à sortir en 2017 (Bathysphère productions).

 

Thomas Lévy-lasne, 26 novembre -> 29 décembre 2016
Backslash29 rue Notre-Dame de Nazareth, 75003 Paris
BACKSLASH + 33 9 81 39 60 01 info@backslashgallery.com du mardi au samedi de 14 h à 19 h Tuesday - Saturday from 2 pm to 7 pm
Backslash

29 rue Notre-Dame de Nazareth 75003 Paris
Tel : 09 81 39 60 01
Mail : info@backslashgallery.com

Site : Backslash Gallery

Du mardi au samedi de 14h à 19h

Plus sur cette galerie
geofield: 

Publié le : 19 octobre 2016